Forum rpg sur le Silmarillion de J.R.R. Tolkien
 

Partagez|

La Hache de Gothmog le seigneur des Balrogs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Seigneur des Balrogs
Seigneur des Balrogs
avatar


Messages : 298
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Angband



Feuille de personnage
Affinité magique:
14/15  (14/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: La Hache de Gothmog le seigneur des Balrogs. Mar 25 Déc - 8:28

Plus de rebuts pour la guerre



Alors que les chantiers semblaient se mettre en place. Le seigneur des Balrogs venait à se soucier d’un défaut majeur. Sa puissance n’était pas totale. Son armure lourde et complète Ignis Devorans était sans contexte puissante. Mais elle n’était là que pour défendre le premier général. A l’inverse sa hache était un symbole de puissance. Sa hache qui n’avait pas encore reçu des runes et qui par conséquent devenait sa faiblesse.

Ainsi Gothmog avec une idée en tête s’enfonçait dans les profondeurs d’Angband. Dans les longues galeries l’immense armée de Morgoth s’agitait. Cherchant désespérément à creuser toujours plus de tunnels, les orques avaient presque doublé la taille de la forteresse durant ces dernières décennies.
Les flammes de Gothmog et de son armure illuminaient ses pas. Passant là où la lumière se faisait rare. Le démon ne craignait aucune ténèbres en dehors de celles de Morgoth. Car il était la peur et la dévastation en personne et nul n’oserait lui contester cela. Laissant sa hache de fer noir trainer au sol. Une longue trainé et des étincelles suivait le premier général dans un fracas métallique abjecte.

La hache grande comme aucune autre en ce monde était proche de l’apparence d’une hallebarde. Deux piques au bout du corps de l’arme et à l’opposé du manche étaient présentes pour porter des coups d’estoc. Le manche métallique nu était assez long pour que l’on puisse se servir de l’arme comme d’une arme d’hast. Sur ce même manche se trouvait à son extrémité un autre pique servant aussi bien à tuer qu’à se planter dans le sol pour maintenir l’arme. La lame épaisse et aussi grande que les deux tiers du corps de l’arme. A l’opposé se trouvait une autre lame nettement plus fine et courte. Presque en forme de pointe de lance, la lame servait avant tout à arracher l’armure ou la chair de son adversaire lorsqu’il fallait porter des coups à revers. A la jonction entre les deux lames une décoration en fer noir également représentait un serpent entourant le corps de l’arme.

Bien que magnifique, mortelle et solide grâce au métal qui la composait. L’arme ne semblait pas suffire à Gothmog et pourtant rien qu’avec cela il pouvait balayer tout un groupe d’ennemis.

Et alors qu’il s’enfonçait au plus proche de Morgoth. Il eut comme idée d’appliquer ses runes non pas au cœur des volcans, mais au sommet d’une des trois cheminées. Ce qui revenait en somme à la même ou presque. Car au cœur de la chambre magmatique, il y avait déjà l’armure de faite. Et cela n’inspirait pas forcément le Balrog dans son œuvre. Rebroussant son chemin, il ne manquait pas de brûler à son passage quelques orques et trolls. Si les trolls parvenaient à se régénérer, les orques eux restaient pour les plus chanceux balafrés à vie.
Mais cela importait peu aux yeux de leur maitre qui n’avait fait que passer par là.

Sortant par l’unique porte qui menait aux tunnels. Le démon de flammes à l’aide de ses ailes bondissait au sommet d’une des cheminées après plusieurs minutes d’ascension. Se plongeant corps entier dans la lave, que cela soit son armure intégrale ou son corps. Aucun des deux ne subissait le moindre dommage. En revanche il maintenait sa hache hors du flot brûlant.
Tant qu’il ne commençait pas l’enchantement de l’objet, il ne pouvait espérer la voir résister. De même qu’à chaque instant il avait peur de lui-même détruire son arme.

Se figeant un moment dans la coulée, il semblait se concentrer sur ce qu’il cherchait à faire. Et tandis qu’il était immobile au cœur du principal torrent de lave, la chaleur semblait comme augmenter tout autour de lui. Bien évidemment cela était de son fait, car il avait commencé à appliquer les runes. Et bien qu’il ne pût pas encore les appliquer sur l’objet au risque de le détruire. Il pouvait à présent plonger son bien dans le torrent sans craindre que ce dernier ne devienne liquide ou néant.

Dans une profonde concentration, il venait à rentrer en transe. Durant cette transe aucun ne pouvait l’en sortir. Avec son ongle aussi chaud que solide il commençait inscrire les runes sur l’objet. Runes presque uniques car elles étaient similaires à celle de Ignis Devorans.
Le but de cette similarité étant le fait que l’armure puisse supporter la chaleur, mais également qu’elle puisse s’adapter à la taille et la forme de Gothmog. Imprégnant l’objet de son essence maléfique. L’arme était bien plus noire qu’elle ne l’était déjà.
Le sommet sur lequel se trouvait Gothmog semblait comme cracher bien de fumée que cela ne devrait. Le torrent s‘agitait et rapidement il commençait à s’accélérer. Gothmog n’avait eu le temps que d’appliquer les deux cinquièmes de sa rune, qu’une pluie de cendres venait plonger le Nord dans un hiver volcanique.

Finalement il finissait sa rune. Rune qui avait comme pouvoir dévastateur de dévorer chaque chose. Seul le fer noir et le mithril semblaient être épargnés par les effets de la rune, bien que ces métaux pussent être quelque peu abîmés. Consumant presque instantanément le bois, faisant fondre le fer, l’acier ou même l’argent non magique. L’arme était vouée aussi à offrir à Gothmog une plus grande force dans ses coups enflammés.

A cela il ajoutait une chaîne en fer noir et qui dispose aussi des mêmes effets. Qui allait être attachée au manche sur un bout et à l’autre bout enroulée autour de son bras. Car s’il était tout puissant, dans les airs les aigles pouvaient poser certains problèmes étant eux-mêmes d’essence divine. Ainsi avec cette chaine il pouvait envoyer et ramener son arme dans le but de toucher ces volatiles.

Son arme prête à servir, il la sortait du torrent. Et par orgueil il la pointait vers les cieux comme pour défier les Valar avec son engin de destruction. Sautant du haut de son perchoir pour se rattraper à l’aide de ses ailes. Le démon de feu provoquait un brouhaha d’une grande ampleur. On pouvait comme presque ressentir une légère secousse au premier niveau de la forteresse souterraine.

Dans un voile noir, son armure Ignis Devorans et sa hache qui se nommait désormais Ignis Messorem ou de son surnom la hache de Gothmog semblait émettre un feu révélateur. L’armure laissant apparaitre sa silhouette complète grâce aux flammes. Sous son casque seuls les yeux ressortaient car ils étaient bien plus ardant que les flammes de l’armure. Le voile se dissipant et Gothmog se redressant, il était impatient d’essayer quelques brutalités avec son arme. Mais peut-être trop impatient. Car de malheureux orques de passage eurent la malchance de devenir ses sujets d’expérience.
Avec les orques se trouvait un troll dans une simple armure de fer. Gothmog offrait à ses victimes un premier coup. Ce coup avait pour conséquence de fendre les orques comme du beurre et de laisser leur chair se désintégrer en cendre. Le deuxième coup s’adressait au troll, troll qui avait comme réflexe de parer le coup avec son bras en armure et son bouclier. Si le bouclier qui était à présent poussières lui sauvait la vie des flammes dévorantes. La force du coup et notamment l’onde de choc propulsait le troll au sol dans un piteux état. Le bras en miette il ne parvenait pas à se relever. Et sans avoir le temps d’implorer la clémence de son seigneur, Gothmog lui offrait le coup de grâce d’un coup d’estoc. Ce coup plongeait dans l’armure et dans le corps du troll pour finir par se planter dans la roche noire d’Angband.

Fier de son arme, il était cependant mécontent de ses troupes qui ne pouvaient ni parer ni esquiver ce coup. Ce coup qui pourtant était bien trop destructeur pour eux.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Hache de Gothmog le seigneur des Balrogs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fürdrin Hache-de-Feu [Seigneur de Durkrein]
» Morgoth et Gothmog le balrog
» Petite question sur le Mithril
» Flosi, le forgeron nain
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silmarillion: l'Ombre de Morgoth ::  :: Le Beleriand :: Terres du Mal :: Thangorodrim :: Angband-